Jusqu'à l'Après-Guerre


De la Première à la Deuxième Guerre mondiale, une envie de jouer au golf plus forte que tout.


Golf Club Montreux - Joueurs de golf 1935-1938La Première Guerre mondiale ralentit l'activité touristique de Montreux mais ne semble pas avoir d'impact sur la volonté des joueurs à pratiquer leur sport favori.
Même si 9 trous du parcours sont sacrifiés pour répondre aux besoins en denrées alimentaires, l'activité du Golf Club de Montreux continue et se renforce. Le calendrier des compétitions ne fut jamais aussi intense : compétitions de Printemps, compétitions internationales, première édition de l'Emery Cup et championnats amateurs ponctuent chaque saison.
 
L'Entre-Deux-Guerres voit l'arrivée de grands personnages qui ont marqué la vie du Golf Club Montreux. Cecil K. Hutchinson, célèbre golfeur et capitaine du club en 1919 arrive en 1918. Ida Burger dirige le restaurant du Club House à partir de 1920. François Pernet est engagé comme greenkeeper en 1926.
 

Parallèlement, le terrain du Golf Club Montreux connaît différents aménagements et agrandissements. Les travaux pour le prolongement d'un 6e trou avec la création d'un nouveau green, l'allongement du trou n°7 et la création de nouveaux bunkers au trou n°4 sont réalisés en 1925.

En 1929, la société du Kursaal achète de nouvelles parcelles. Le terrain sera agrandi à 18 trous en 1931.
De nouveaux noms apparaissent, Pinching, Orthwein, Peltzer, Wittman, le Baron de Constant Rebecque, la Comtesse Colloredo-Mannsfeld, Mesdames Jackson, Feraldo, Fries, Messieurs van Swinderen, Staadecker, Boeye, Machlup, Hutchinson et Smith.
 
Cependant, malgré tous les efforts entrepris pour améliorer la situation du club de golf de Montreux, celle-ci se détériore à partir de 1933. Les 13 années qui suivront, jusqu'à l'arrivée du président Jean Wiswal, seront les années les plus éprouvantes. Les recettes et les fréquentations du club baissent continuellement. Originellement superbe, la qualité du terrain se dégrade. La Société du Kursaal abat 25 peupliers, charme de cet endroit. Les tensions politiques augmentent. Le nombre de visiteurs chute en raison du rationnement d'essence. Le plan Wahlen, adopté en 1941, monopolise la moitié du domaine pour la transformer en culture.
La situation financière étant au plus bas, la Société de Développement de Montreux rachète le Golf Club Montreux en 1943.
Cuisinière de renom, Mme Burger renonce à exploiter le restaurant en 1945.
 
C'est sur ces notes malheureuses que s'achève l'histoire du Golf Club Montreux de l'Après-Guerre. Heureusement, deux nouveaux présidents se chargeront de redorer le blason de notre club de golf.